Au moment où les Régions sont dotées de nouvelles compétences en matière de développement économique et de transport, le Président du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine interroge le CESER sur les ports de commerce de la région et sur les moyens d’un report modal entre le fer et la mer.

Dans son rapport, le CESER dresse l’état des lieux des cinq ports de Nouvelle-Aquitaine, identifie leurs concurrences et complémentarités, et propose des arguments pour ou contre une gouvernance régionale. Une politique d’investissement public, tant au niveau des installations portuaires que de leur réseau ferroviaire est préconisée.

Pour le CESER, sans volonté politique forte pour le développement du fret ferroviaire et la desserte des grands ports, pas de report du transport de marchandises à espérer.